Le point sur la COVID-19

À Tourisme Ottawa, la santé et la sécurité de notre communauté et de nos visiteurs est notre priorité absolue. Alors que nous accueillons de nouveau les voyageurs dans notre région, veuillez consulter notre page Visiter Ottawa en toute sécurité pour obtenir les derniers renseigements sur la COVID-19. Lorsque vous planifiez vos activités, veuillez confirmer les détails directement auprès des entreprises et des entités, puisque certaines sections de notre site Web pourraient ne pas refléter les offres actuelles.

City Hall - indigenous monument

Indigenous Walks : L’éducation par le récit

Ottawa est un lieu de convergence, un haut lieu du tourisme pour les voyageurs canadiens et internationaux, un endroit où les gens de tous les milieux viennent découvrir le Canada, son histoire, sa politique, son art, sa culture, son architecture, etc.

Or, Jaime Morse, d’Indigenous Walks, estime qu’il manque un élément clé du patrimoine de la ville : des histoires autochtones et leur importance culturelle pour la région. Elle s’est donné pour mission de présenter ces histoires afin d’aider les résidents et les visiteurs à voir la ville sous un nouveau jour.

« Nous sommes encore en voie de nous retrouver après avoir subi les politiques coloniales. Lorsque nous racontons ces histoires, nous pouvons les relier entre elles et créer une image plus globale et plus claire de nos histoires. »

Jaime est une fière métisse originaire de Lac la Biche, un établissement métis de Buffalo Lake, en Alberta. Elle travaille aujourd’hui au Musée des beaux-arts, à Ottawa, en tant qu’éducatrice. Depuis 2013, elle occupe ce poste, qui lui convient parfaitement compte tenu de sa formation en études canadiennes et en art. Au fil des ans, elle a fièrement dirigé des visites guidées du musée pour des jeunes des Premières Nations, transmettant ainsi les histoires des Autochtones à la nouvelle génération. Elle a toutefois remarqué que de nombreux adultes s’intéressaient également à ses enseignements et les écoutaient. Cela témoignait d’un appétit général pour la culture des Premières Nations et marquait le début d’une nouvelle aventure touristique enrichissante.

Magnifier Ottawa à travers une lentille autochtone

En 2014, Jaime a lancé Indigenous Walks pour sensibiliser les gens aux enjeux sociaux, politiques et culturels du Canada en utilisant les monuments, les paysages, l’architecture et l’art d’Ottawa. Dans le cadre de ses visites, elle présente des lieux comme la Colline du Parlement et le parc Lansdowne à travers une lentille autochtone, dévoilant ainsi des histoires que les participants ne connaissent souvent pas.

Dans la capitale du Canada, ses visites attirent des groupes scolaires, des groupes de touristes ainsi que des représentants d’organismes gouvernementaux et des professionnels du monde des affaires. Pour ceux qui connaissent déjà Ottawa, son objectif est de leur montrer un aspect de la ville qu’ils n’ont pas encore découvert. L’histoire coloniale retient souvent l’attention, mais ce n’est qu’une partie de l’histoire. Jaime aborde également l’importance des sculptures, des œuvres d’art et de la médecine autochtones, entre autres.

« Je veux que les gens aient une meilleure compréhension de l’Ottawa autochtone. »

Jaime fait appel à des conteurs des Premières Nations, ou « orateurs sur place », pendant les visites, afin d’enrichir les leçons d’expériences personnelles. Cela ajoute de la profondeur aux récits et fait intervenir de multiples voix, ce qui permet aux participants de mieux comprendre les conséquences du colonialisme sur les communautés autochtones.

Jaime tient également à encadrer les jeunes guides et à leur donner une formation approfondie sur l’histoire qu’ils transmettent. Jaime se charge d’enseigner aux jeunes des Premières Nations les histoires qui ne sont plus connues de tous, car elles constituent un élément important de leur culture. En retour, elle encourage ses guides à s’inspirer de leurs expériences personnelles et à établir leurs propres liens avec les récits.

Jaime pense que ses visites offrent une expérience d’apprentissage distincte qui ne peut être reproduite. Aucune visite n’est identique, même si les itinéraires restent souvent les mêmes. Les histoires évoluent et la ville change, tout comme Indigenous Walks. Contrairement à la lecture d’un livre ou au visionnement d’un film, qui sont souvent des activités individuelles, ses visites rassemblent des groupes, créant ainsi un lieu sûr pour découvrir la culture autochtone. De plus, le fait de marcher apporte un élément physique unique à l’expérience, ce qui maintient la mobilisation des participants tout au long de l’expérience.

« Lorsque vous marchez dans le cadre d’une visite, vous devenez un participant et pas seulement un observateur passif. »

Établir la confiance avec les différentes communautés autochtones

En tant que Métisse guidant les autres en territoire Algonquin, Jaime prend soin de ne pas raconter des histoires qui ne lui appartiennent pas. Au lieu de cela, elle a établi un partenariat avec le Centre d’éducation culturelle Kitigan Zibi Anishinabeg, qui lui permet d’inviter des conteurs Anishinaabes à transmettre eux-mêmes leurs histoires et expériences durant les visites.

Ainsi, Jaime conseille aux entrepreneurs autochtones de demander la permission aux communautés des autres Premières Nations avant d’ajouter leurs histoires à leurs offres et expériences.

« ... il faut trouver un équilibre entre les protocoles et la façon dont nous nous chargeons des histoires que nous trouvons et que nous demandons. »

Elle exhorte les entrepreneurs autochtones à être authentiques et sincères dans leurs efforts pour faire connaître la culture autochtone. Les histoires racontées sont très personnelles pour ceux qui en sont à l’origine. C’est pourquoi il est si important d’obtenir le soutien d’autres communautés des Premières Nations et de leurs aînés. Les relations et les partenariats étroits sont fondés sur la confiance, en particulier dans le domaine des affaires, et ils doivent être gérés avec soin.

Jaime encourage également les nouveaux entrepreneurs à rester fidèles et à se faire confiance. Elle s’adresse autant à elle-même qu’aux autres lorsqu’elle dit « Soyez courageux et sautez à pieds joints. Le succès comporte un élément de courage. »

Cet article a été rédigé dans le cadre du projet de formation sur l’entrepreneuriat touristique autochtone mis sur pied par Tourisme Ottawa et le Collège Algonquin grâce au financement du gouvernement du Canada. Pour en savoir plus sur ce projet, veuillez visiter le site www.ouvretesailes.ca.

Restez à jour

Soyez informé des événements à venir et trouvez des idées pour planifier votre prochain voyage à Ottawa avec des amis, en famille ou en solo en vous inscrivant au bulletin de Tourisme Ottawa.