Le point sur la COVID-19

Quelle est la situation actuelle à Ottawa?

En savoir plus

Cycling in the Capital - Parliament

L’art public à Ottawa

C’est à Ottawa, la capitale du Canada, que se trouve le prestigieux Musée des beaux-arts du Canada, qui abrite la plus importante collection d’œuvres d’art canadien, y compris d’art inuit, au monde. Le musée est ouvert du mardi au dimanche pendant la saison hivernale, et quotidiennement de mai à septembre. Les visiteurs peuvent y voir des œuvres canadiennes emblématiques et des expositions spéciales. Saviez-vous toutefois que le centre-ville éclectique d’Ottawa regorge de magnifiques œuvres d’art public? Qu’il s’agisse de murales uniques et colorées ou de sculptures imposantes, les rues, les cours et même les berges des cours d’eau d’Ottawa sont ornés d’œuvres d’art originales. Il s’agit simplement de savoir où chercher. Nous avons compilé une liste de certains des meilleurs endroits pour admirer des œuvres d’art public à Ottawa.

Pointe Nepean : Située juste derrière le Musée des beaux-arts du Canada, la pittoresque pointe Nepean est un endroit où l’on peut voir quelques sculptures extérieures fort intéressantes. On y trouve la monumentale sculpture Ligne de cent pieds, de l’artiste Roxy Paine, acclamée par la critique, de même qu’une statue de l’explorateur français Samuel de Champlain. Champlain est représenté tenant un astrolabe, un instrument de navigation, à l’envers, car le sculpteur ne savait pas l’utiliser. Une visite à la pointe Nepean vaut le détour, ne serait-ce que pour la vue panoramique spectaculaire sur les édifices du Parlement, la rivière des Outaouais et la région de Gatineau, au Québec.

Quartier du marché By : Le quartier du marché By d’Ottawa abrite un des plus ancien et plus grand marché public du Canada, de même qu’un grand nombre de restaurants et de boutiques uniques. Dans ce quartier éclectique, l’art public se retrouve un peu partout, que ce soit dans un stationnement intérieur ou une charmante cour intérieure pavée.

  • Chats de gouttière: Le stationnement intérieur de la rue Murray accueille 14 chats de gouttière en bronze. Installés à divers endroits du stationnement intérieur en 1993, ces chats sont l’œuvre de l’artiste local Jean-Yves Vigneau.
  • Le rêve de McClintock: Cette gigantesque sculpture en papier mâché se trouve en plein cœur du marché, à l’intérieur de l’édifice patrimonial de la place du marché By. La sculpture, qui représente divers marchands colorés dans un énorme nuage, a été créée en 1978 par l’artiste d’origine hongroise Victor Tolgesy.
  • Ours dansant: Cette sculpture, l’une des préférées des habitants d’Ottawa, est exposée dans la cour Jeanne-d’Arc, qui donne sur la rue George, près de la promenade Sussex. Installée en 1999, Ours dansant fut la première œuvre d’art public d’un artiste du Nunavut à être exposée à Ottawa. C’est Pauta Saila, qui a grandi sur l’Île de Baffin, dans le Nord du Canada, qui a sculpté cet ours attachant. M. Saila a commencé à sculpter dans les années 1950 afin d’augmenter ses revenus de chasseur.
  • Young Girl: Cette sculpture de 1986 est l’œuvre de John Ivor Smith. Exposée dans la cour Jeanne-d’Arc, cette sculpture rappelle le passé du quartier du marché By, qui abritait autrefois une résidence pour jeunes filles dirigée par des religieuses. La statue représente une jeune fille jouant avec un cerceau.
  • Conjunction : Cette sculpture en bronze figurant un bras se trouve à l’ambassade des États-Unis d’Amérique sur la promenade Sussex. Créée par l’artiste new-yorkais Joel Shapiro, cette sculpture représente les liens d’amitié étroits qui unissent les États-Unis et le Canada. Conjunction a été dévoilée à Ottawa par Hillary Rodham Clinton, ancienne première dame des États-Unis.
  • La maison de fer-blanc: Située dans la cour de la Maison de fer-blanc, qui donne sur la rue Clarence, cette façade impressionnante de fer-blanc fait partie de l’histoire d’Ottawa. Créée par le ferblantier Honoré Foisy, qui œuvrait à Ottawa durant le XXe siècle, cette façade avait pour but de mettre en valeur le talent de l’artisan, qui pouvait notamment transformer le fer-blanc afin d’imiter le bois ou la brique. Lorsque la maison de M. Foisy a été détruite en 1961, la façade en fer-blanc a été conservée, puis reconstruite par l’artiste Art Price. Elle est accrochée dans la cour depuis 1973.
  • Ange: On connaît peu de choses sur cette sculpture en fonte située dans la cour des Beaux-Arts. L’Église catholique en a fait don à la Commission de la capitale nationale en 1979. Cette sculpture ornait auparavant la porte de la chapelle d’un cimetière de la région de la capitale nationale.
  • Murale franco-ontarienne: Située au 98, rue George, dans l’allée du magasin Giant Tiger dans le marché By, la murale Hommage aux Franco-Ontariens couvre 610 mètres carrés. Cette murale colorée a été peinte par l’artiste Pierre Hardy, originaire d’Ottawa.

Musée canadien de l’histoire : Cet impressionnant musée tout en courbes est situé à Gatineau, au Québec, sur l’autre rive de la rivière des Outaouais. C’est l’endroit idéal pour voir des œuvres d’art uniques. Visitez le musée, qui renferme la plus grande collection intérieure de mâts totémiques au monde, puis rendez-vous à l’extérieur pour voir d’autres œuvres.

  • Personnages: Située juste à l’extérieur de l’entrée du musée, cette imposante sculpture blanche est l’œuvre de l’artiste montréalais Louis Archambault, acclamé pour sa contribution importante à l’art moderne canadien. Personnages est une représentation abstraite de « personnes » en métal peintes en blanc.
  • Messagers mythiques: Cette sculpture de bronze de neuf mètres de long orne la façade du musée. Créée en 1984 par l’artiste Bill Reid, c’est l’une des plus imposantes pièces moulées en bronze des Haïdas, un peuple autochtone de l’Ouest. Elle représente la mythologie des ancêtres haïdas de Reid, et illustre le concept de la communication entre l’humain et les créatures mythiques.
  • Mât totémique: Vous pourrez apercevoir ce mât totémique coloré dès votre arrivée au musée ainsi qu’au moment de votre départ. Situé sur la promenade Sussex près du parc des Chutes-Rideau, ce mât totémique, œuvre de Mungo Martin, a été offert au gouverneur général Lord Alexander en 1946 lorsque ce dernier a reçu le titre de chef autochtone honoraire. Ce mât totémique complexe est orné des emblèmes du patrimoine unique des Kwakwaka’wakw de la côte du Pacifique du Canada.

Hôtel de ville d’Ottawa : Situé au centre-ville, sur la rue Laurier, l’hôtel de ville d’Ottawa accueille quelques œuvres d’art public interactives des plus intéressantes.

  • V.I.P. (Virtual Instrument Paradigm): Conçue par l’artiste d’Ottawa Michael Bussière en 1996, cette installation artistique faite de tours de béton vous permet de participer à une performance musicale interactive. Il vous suffit de vous tenir sous la caméra vidéo et de bouger les bras pour diriger votre propre symphonie. L’ordinateur s’occupe de traduire vos gestes en musique.
  • The Lost Child: Située derrière l’hôtel de ville dans une cour donnant sur la rue Elgin, cette installation composée de blocs de granite sculptés a été créée par l’artiste inuit David Ruben Piqtoukun en 1990. Le plus imposant bloc de granite de cette structure pèse 27 000 kilogrammes et mesure 5,8 mètres de haut. Selon les autorités municipales, The Lost Child illustre le triomphe sur le sentiment d’aliénation qu’on peut ressentir dans un monde urbanisé.

Bibliothèque et Archives Canada : Vous trouverez à cet endroit une autre des œuvres d’art public les plus aimées des habitants d’Ottawa, Le banc secret de la connaissance. Située au 395, rue Wellington, cette sculpture représentant un jeune couple assis sur un banc a été réalisée par Lea Vivot en 1993. Un soir, l’artiste a posé cette œuvre devant l’immeuble, pour ensuite la retirer. La population d’Ottawa avait toutefois eu le temps de s’y attacher. L’homme d’affaires et philanthrope Eugene Boccia a donc fait don d’une copie de l’œuvre à la Ville. Près de 100 messages manuscrits, portant sur les plaisirs et l’importance de la lecture, sont gravés sur cette touchante sculpture. Il n’est pas rare de voir des touristes et des résidents d’Ottawa s’asseoir sur le banc, le temps d’une photo.

Voici qui constitue un aperçu des œuvres d’art public que l’on peut voir à Ottawa. Ouvrez bien les yeux lorsque vous explorerez la ville, cependant, afin de découvrir d’autres murales et sculptures, notamment sur la rue Sparks, la rue Bank, au parc Major’s Hill et au parc des Commissaires.

Restez à jour

Abonnez-vous à l'infolettre de Tourisme Ottawa pour recevoir des nouvelles sur ce qui se passe dans la capitale du Canada.